Accessibilité ?

 

Nous ouvrons ce nouvel onglet pour démontrer donc prouver la mauvaise foi voire la vraie mentalité de ce promoteur qui prétend tout et fait le contraire ! Ce qui est très grave s'agissant de l'accessibilité des personnes à mobilité réduite !

 

Un premier exemple : Le portillon de la résidence de Grasse (pourtant changé en 2015 avec le portail non conforme, de 1,33 m au lieu de 2 mètres), trop étroit (photo ci-dessous), ne permet pas le passage d'un fauteuil roulant ! Les personnes concernées ne peuvent donc ni sortir ni entrer. Elles sont obligées de le faire qu'en voiture si elles arrivent à s'y placer, ce qui n'est pas toujours le cas ! Quelle honte !

De plus, encore plus grave et aberrant, la pente, après ce portillon, ne permet absolument pas à une personne en fauteuil roulant, même accompagnée, de descendre (idem dans l'autre sens pour la sortie !) > Photo ci-dessous.

 

Alors que le promoteur prétend et le confirme sans cesse dans ses publicités, qu'il serait "expert en résidences seniors", on ne peut au contraire que constater que "Les Senioriales" sont totalement disqualifiés pour s'occuper de seniors retraités !

 

Quelle solution désormais face à cette situation à Grasse ? Ce n'est évidemment pas ce promoteur malveillant qui la proposera (puisque déjà incapable de raccorder (trop cher) les portes d'entrée de chaque bâtiment (cinq entrées) aux vidéos-portiers des appartements !

 

Si un médecin se présence, des visiteurs, mais aussi sapeurs-pompiers ou SMUR, il faut descendre pour leur ouvrir ! Cette grave anomalie, alors que ce branchement était prévu (puis supprimé) fait partie de l'assignation en cours du promoteur par les copropriétaires adhérents de l'ADCS (Voir à l'onglet Procès la procédure en cours).

Les Senioriales n'étaient pas (à Grasse) à leur coup d'essai ! Il y avait au moins un précédent à Saint-Pantaléon les vignes, relaté par un article de Presse ci-dessous.

 

Croyant qu'il ne passerait rien également à Grasse, ils ont ainsi à nouveau violé les normes donc la loi.

Mais, comme la mairie avait refusé, à Saint-Pantaléon, le certificat de conformité, ils ont dû revoir le problème et un ascenseur fut installé à leurs frais, près de dix années après l'ouverture !

Senioriales : Des résidences de "plain-pied" ?

Or, comme on le constate sur ces deux photos extraites d'un constat d'huissier à la résidence de Grasse, pour accéder à la douche (qui devait être "A l'Italienne" donc au ras du sol) il y a une marche importante, ce qui rend difficile voire dangereux un accès pour les personnes qui ont des difficultés, pour la marche, l'équilibre... De plus sur un sol en plastique glissant, sans même une barre d'appui !

 

Et un escalier de 20 marches, une aberration, pour une résidence d'accès de "plain-pied", imposé aux résidents de ce bâtiment, alors que les autres sont d'accès de plain-pied, comme c'était prévu dans le permis de construire... mais modifié ensuite afin d'éviter au promoteur des travaux coûteux de génie civil ! On a préféré imposer cet escalier aux "retraités". 

 

Un scandale qui s'ajoute à l'impossibilité d'ouvrir, des appartements, la porte d'entrée des immeubles (il y a cinq entrées). Ils n'ont pas été raccordés car le devis présenté par le maître d'oeuvre était trop cher !

De plus, l'escalier n'a jamais été fini, il est dans un état lamentable; que doivent penser les visiteurs ? Comme on peut le constater sur les deux photos ci-dessous :

On peut également apercevoir, sur la photo ci-dessus, une fissure sur le mur, à droite, d'une jardinière, non étanchée, ce qui a provoqué ailleurs des fissures qui s'agrandissent avec le temps... Dont l'aspect extérieur a été laissé en l'état avec simplement une couche de peinture... alors que l'extérieur devait être recouvert de pierre comme à proximité de ce bâtiment, conformément aux photos présentées par le promoteur et largement diffusée !