Qu'entendons-nous par "mensonges", "manipulations", "rumeurs" & "désinformation" ?

Lisez ci dessous nos explications sur ces pratiques coutumières du promoteur.

VOICI NOS EXPLICATIONS
EXPLICATIONS.pdf
Document Adobe Acrobat 67.7 KB
Voici l'interview d'Aurélie HUERTAS "Directrice Marketing" des "Senioriales"
2012.11.28. L'interview d'Aurélie HUERTA
Document Adobe Acrobat 1'005.7 KB
Voici un exemple flagrant de Désinformation
Le Président du Conseil Syndical de Grasse "interpelle" fort peu courtoisement les adhérents de l'ADCS venu visiter la résidence.
Exemple flagrant de désinformation!.pdf
Document Adobe Acrobat 1.7 MB
Et la réponse, avec commentaires, d'un visiteur du 17 février 2013
Ce sont 3 réponses de visiteurs qu'a reçues le Président du Conseil Syndical de Grasse. En voici une choisie au hasard.
Réponse et commentaires d'un visiteur du
Document Adobe Acrobat 1.7 MB

Certaines mauvaises langues pourraient être tentées de dire que nous ne cherchons qu'à faire passer le promoteur pour un menteur.

Nous ne cherchons rien puisque c'est déjà le cas! Le promoteur est un menteur notamment celui qui est le Président. En voici une nouvelle preuve.

Un nouvel exemple des mensonges du promoteur
MENSONGE Un exemple parmi d'autres.pdf
Document Adobe Acrobat 95.1 KB
SOUS LE VERNIS
SOUS le VERNIS.pdf
Document Adobe Acrobat 118.7 KB

Et si nous parlions un peu de Meursac? Voici l'un des mensonges du Promoteur, voici Le Mensonge de Meursac.

Le Mensonge de Meursac au sujet des 4 appartements prévus dans le "Château"!
Le mensonge de Meursac.pdf
Document Adobe Acrobat 1.7 MB
Un mensonge anodin (en apparence) reste un mensonge !
Une petite histoire de "zapette" qui devient un réel mensonge!
UN MENSONGE ANODIN.pdf
Document Adobe Acrobat 117.9 KB
DESINFORMATION
Un exemple concret avec les seniors "retraités ou les seniors "actifs" !
Mais quand on est sur place comme copropriétaires, que faire alors face à tous ces mensonges ? Rejoindre l'ADCS ! Et rester déterminés !
Texte et pub Retraités - 2013.pdf
Document Adobe Acrobat 898.0 KB
Pour manipuler les copropriétaires les Senioriales recherchent des alliés dans les résidences
Ou il téléguide quelqu'un pour critiquer par exemple un conseil syndical en place devenu dangereux. Il suffit de lire le compte-rendu du conseil syndical diffusé avant une assemblée générale, pour comprendre que tous les moyens sont bons. Ici il s'agit d'une accusation : des copropriétaires auraient bénéficié d'une réduction sur leurs charges...
CR réunion conseil syndical 29.2.2012 av
Document Adobe Acrobat 1.4 MB

Le terrain de pétanque = concept des Senioriales avec la piscine, le club house...

Ce terrain est prévue dans toutes les résidences Senioriales "Village"
Pour faire des économies (et de ce fait ne pas respecter son propre concept - et ses engagements répétés régulièrement), le promoteur n'a pas réalisé le terrain de pétanque pour la résidence "village" de Grasse !
Pourtant annoncé - mais c'était normal - dans le livret d'accueil de Grasse (voir la page ci-jointe). Litige toujours en cours en 2014 !
Livret d'accueil Senioriales Grasse BOU
Image JPG 116.0 KB
Le promoteur n'a pas aménagé le terrain de pétanque (trop cher), seule résidence dite "village" à ne pas l'avoir ! Le "nouveau" conseil syndical décide de le faire, illégalement !
Note affichée (avril 2011) dans la résidence... Avec une photo... à la plage... du président du conseil syndical (?). Quand on lit ce texte, on approche du délire... Mais, en 2014, tout le monde a pu enfin se rendre compte de la supercherie !
Notes Pt CS COUGNIOT 21.4.2011 Relations
Document Adobe Acrobat 367.3 KB

Le T G I de Grasse, par un jugement en date du 24.2.2015, a donné un mois au syndicat des copropriétaires de Grasse (et son syndic incompétent Nexity) pour supprimer le terrain de pétanque aménagé illégalement sur une partie commune (à l'initiative du nouveau président du conseil syndical élu en avril 2011 avec quelques résidents dont des locataires "non retraités"). Voir le détail à l'onglet procès (puis Grasse).

Le feuilleton du portail de Grasse !
Dès nos premières réclamations, le promoteur, son président en tête, n'a fait que nous mentir. Voir cet extrait du journal "Nice Matin" en juillet 2013.
Extrait Nice Matin - 25.7.2013.jpg
Image JPG 453.4 KB

Vous avez dit "manipulation" ?

En voici une illustration !
Quand il y a danger... on constate la collusion "naturelle" entre ceux qui sont concernés. Et on utilise tous les moyens ! Y compris la fraude aux pouvoirs !
(Voir onglet procès - puis Grasse).
Manipulation GRASSE.pdf
Document Adobe Acrobat 1.5 MB

Quand des conseils syndicaux épaulent le promoteur et manipulent eux-mêmes les résidents !

L'exemple du "nouveau" conseil syndical de Grasse de 2011 (à 2014) est révélateur de ce que l'on peut trouver de pire !
Dès la première réunion,le nouveau président fait nommer une "vice présidente" - ce qui n'existe pas pour un conseil syndical ! Normal, il vit en région parisienne et il faut bien compenser son absence permanente... Mais le plus grave c'est qu'il nomme le "jardinier", avec sa "délégation" comme "seule personne habilitée" à convenir des plantations... sur les parties communes, à la demande de copropriétaires ! Et pour faire sa "pub" il adresse copie aux Senioriales dont le président avait écrit à tous les copropriétaires afin de ne pas voter une résolution proposée par le conseil syndical sortant pour saisir la justice (du fait des malfaçons et autres !). A suivre...
CS n° 1 du 8.4.2011 Prob plantations.pdf
Document Adobe Acrobat 289.0 KB
Puis un "comité technique"
Pour se faire élire au conseil syndical puis président, le copropriétaire en question à l'assemblée générale d'avril 2011 prétendra avoir régulièrement le président des Senioriales par téléphone... et insistera sur son CV afin qu'on vote pour lui ! Quelques jours plus tard, un "comité technique" se met en place. Aujourd'hui, en 2015, nous avons la confirmation - mais il est trop tard - que ce n'était qu'une manipulation. Des travaux pour réparer le réseau d'arrosage (2000 puis 4000 E) ont été mis dans les comptes de la copropriété (par le syndic bien sûr de connivence). On dit alors que l'assureur DO ne prend pas en charge ces réparations, que c'est aux copropriétaires de payer ! Dans ce cas, il y a l'assureur de l'entreprise défaillante ou celle du promoteur (RCP) souscrite auprès du même assureur que la DO. Mais c'est au syndic à le faire, au conseil syndical à l'exiger !
Note affichée Comité technique n° 1 du
Document Adobe Acrobat 123.0 KB
Manipuler les copropriétaires !
Si les Senioriales ne peuvent pas influencer les membres du conseil syndical, s'ils sont trop réactifs et veulent des réponses, alors ils essaient de le noyauter ! Ce qui s'est passé à Grasse le confirme. La note affichée du nouveau président du conseil syndical avec sa photo en couleur torse nu à la plage (?) est révélateur. Elle confirme la réalisation illégale d'un terrain de pétanque sur les parties communes par quelques copropriétaires et locataires - voir à l'onglet procès l'assignation devant le TGI à ce sujet - le promoteur ayant décidé de ne pas le faire lui-même ! (Pour des économies). Quant aux fuites sur le réseau d'arrosage, des rafistolages ont été effectués et facturés à la copropriété !!! Quant on lit ou relit ce texte on est proche du délire ! Voilà l'ambiance que l'on retrouve aussi dans les autres résidences, avec des clans ou des relations de ce genre.
Vive les Senioriales (qui savent entretenir ce climat délétère).
Note Cougniot 21.6.2011.pdf
Document Adobe Acrobat 113.0 KB
Un président de conseil syndical qui dit, fait et écrit n'importe quoi !
Il suffit de lire sa note affichée (avec une photo de lui du siècle dernier) dans les entrées des bâtiments (5) pour s'en convaincre... Il parle de "compétence" ... On a vu où cela a mené la résidence ! Les charges ont bien augmenté de 30% dès la fin du premier exercice ! Puis ensuite encore et encore ! En s'emparant du conseil syndical il a bloqué les démarches engagées afin que les dommages constatés soient traités ainsi que les non-façons ("oublis" des Senioriales) etc. Face à ces manoeuvres et manipulations, la justice a été saisie !
Note COUGNIOT affichée 7.7.2011.pdf
Document Adobe Acrobat 76.7 KB
Quand les premières manoeuvres ne fonctionnent pas, on utilise la calomnie !
Ce fut donc le cas avec le nouveau président du conseil syndical qui, dans ce compte-rendu (29.2.2012), osera prétendre que son prédécesseur (le président de l'ADCS) aurait fait une "transaction" avec le syndic... (une magouille en clair) pour obtenir une "économie" de 200-300 € ! Si ce n'est pas calomnier !
Voyant que ce qu'il disait ne portait pas, il en est venu à la calomnie.
C'est ce que fera également le président des Senioriales en envoyant copie d'une lettre au président de l'ADCS à "certains" présidents de conseils syndicaux des résidences Senioriales, ici encore pour le discréditer et amoindrir l'action et le développement de l'association de défense ! De piètres individus !
Le premier fait l'objet d'une assignation pour avoir participé à une "fraude aux pouvoirs" lors de l'assemblée générale de Grasse en juin 2014... et le second l'objet d'une plainte pénale pour publicité trompeuse (on pourrait dire publicités trompeuses à répétition) !
CR Conseil syndical n° 3 - 29.2.2012.pdf
Document Adobe Acrobat 1.4 MB

Manoeuvre (s) grossière  (s) - qui se renouvellera - et diffamatoire du président des Senioriales :

Voici un article paru dans le "Midi Libre" (juillet 2013)
Les Senioriales savent manipuler des membres du conseil syndical ou des copropriétaires pour "éliminer" ceux et celles qui leur sont défavorables, les critiquent et deviennent dangereux car ils informent les résidents des problèmes et dysfonctionnements.
Midi Libre 25.7.2013 La Fronde.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB
Nous avions répondu aux "affirmations" du promoteur !
Et c'est lui qui se permet de parler de "diffamation" ! Alors que suite à notre lettre (pour engager des négociations concernant la vente de la loge et l'obligation de la louer), il avait envoyé sa réponse pour critiquer le président de l'ADCS à des présidents de conseils syndicaux... afin qu'ils puissent relayer mensonges et désinformation !
Réponse ADCS suite Midi Libre 9.8.2013.p
Document Adobe Acrobat 160.7 KB
C'est la présidente du conseil syndical (de Villegly) qui assurera "l'information" des résidents... c'est à dire un mensonge de plus de la part du président des Senioriales !
Elle prétendra que le président de l'ADCS, qui aurait "semé une belle pagaille... jusqu'à ce qu'il soit démis de son mandant !".
On retrouve cette fausse information, donc une manipulation, curieusement, dans les affirmations répétitives du président des Senioriales puis... curieusement encore, lors d'une "pétition spontanée" orchestrée à Grasse par une copropriétaire en cheville avec les Senioriales, signée (parfois sans savoir ni lire le texte) par plus de locataires que de copropriétaires, en reprenant le mensonge en question !
Commentaires ADCS - relais présidente du
Document Adobe Acrobat 166.0 KB
"Information" sur le panneau d'information de Villegly !
Faisant "ce qu'elle voulait" dans la résidence, cette "présidente" du conseil syndical profitera d'avoir reçu copie de la lettre du président des Senioriales envoyée au président de l'ADCS pour relayer mensonges, désinformation et au bout diffamation !
Info présidente conseil syndical Villegl
Image JPG 1.5 MB
Extrait de la lettre que le président des Senioriales a adressé au président de l'ADCS en date du 19.3.2013
Qui devait être remise par un huissier de justice... qui déposera un avis dans la boîte aux lettres. Pourquoi se déranger pour aller chercher une lettre, envoyée par ailleurs à d'autres interlocuteurs dans le but évident de nuire à l'association et à son président ?
Le président de cette société peu recommandable évoque une "pétition" (signée par une grande majorité ? de résidents). Nous en aurons connaissance lorsqu'elle sera joindre à la convocation de l'Assemblée générale ordinaire du 13.5.2013 puis utilisée également en justice pour essayer de prouver aux juges les "méfaits" du président de l'ADCS !
(Lettre complète à l'onglet "négociations").
Extrait lettre 19.3.2013 Derville à Pt A
Image JPG 494.8 KB
La "pétition spontanée" de résidents de Grasse ! (?)
Pétition "organisée" par une copropriétaire, affidée aux Senioriales... faisant signer des locataires (nombreux à Grasse) récemment arrivés ! Et qui ne connaissent rien de nos litiges voire conflits avec le promoteur ! La "pétition spontanée" signée également du "gardien" (un cas unique !) sera ajoutée à la convocation à l'Assemblée générale ! Puis utilisée par l'avocat des Senioriales dans l'une des procédures en cours afin de tenter de démontrer le rôle néfaste du président de l'ADCS !
Voir les commentaires et la pétition.
Pétition spontanée 2013 et commentaires.
Document Adobe Acrobat 1.9 MB