Bienvenue sur le site de l' A D C S

Association de Défense des Copropriétaires des résidences Senioriales et Ex résidences Senioriales


Les Indignés des "Senioriales" - Qui sommes-nous?

 

Nous sommes des seniors retraités, copropriétaires dans une des résidences "Senioriales". Nous avons été intéressés par ce "concept", proposé pour passer une retraite paisible.

 

Les logements, maisons ou appartements, devaient être aménagés afin de faire face, dans le temps, au vieillissement (par exemple salle de bains "ergonomique") et nous rendre la vie plus facile...

 

Mais, sur place, nous avons constaté que les équipements ou l'achèvement des travaux ne correspondaient pas aux promesses ou aux affirmations du promoteur qui se prétend pourtant "Expert en résidences seniors".

 

L'état des espaces verts, du réseau d'arrosage avec des fuites, des équipements, l'absence de finitions en rapport avec le "niveau" prétendu de ces résidences; les nombreuses malfaçons et non façons ajoutées à de rapides dommages divers et nombreux tous azimuts...etc., ont fait que rapidement ce furent pour beaucoup la déception puis la colère.

 

La colère car le promoteur refusait le plus souvent d'accepter les réclamations des copropriétaires, ses nouveaux "clients". La colère car, également, la gestion n'était pas celle annoncée, avec des charges bien au-delà de ce qui avait été affirmé, avec un syndic imposé.

 

Nous étions isolés, chaque résidence dans son environnement, avec ses multiples problèmes. Puis il y a eu la création (en novembre 2010) d'une association de défense des copropriétaires pour la résidence de Grasse (Alpes Maritimes), ouverte en septembre 2009, afin qu'ils puissent se défendre contre un promoteur menteur et manipulateur et un syndic à ses ordres et non au service du Syndicat des Copropriétaires qui le paie !

 

Nous avons eu de premiers contacts avec d'autres copropriétaires d'autres résidences. Qu'avons-nous constaté? Qu'ils avaient les mêmes problèmes, les mêmes difficultés, que les dommages étaient multiples et les désagréments nombreux.

 

C'est la raison pour laquelle, l'association de défense de Grasse a modifié ses statuts en août 2012 afin de rendre possible l'adhésion des copropriétaires des autres résidences. La première Assemblée Générale nationale s'est déroulée à M+6

Mouans-Sartoux, près de Grasse, le 16 février 2013.

 

Depuis, après Hinx (Landes), la première, contactée car en procès avec le promoteur Les Senioriales, puis Meursac (Charente-Maritime) pour les mêmes raisons, d'autres copropriétaires sont venus nous rejoindre.

Une page "Facebook" a été créée afin de faire connaître notre existence, ce que nous dénonçons et ce que nous voulons entreprendre.

 

Ce site Internet, décidé lors de l'Assemblée Générale du 16 février 2013 a pour but de mettre à la disposition de tous nos adhérents, toutes les informations disponibles et utiles, ce que nous faisons; ainsi que pour la presse nationale ou régionale.

 

Egalement, aux visiteurs, d'obtenir des précisions, certes filtrées, pour nous rejoindre, car nous avons des objectifs qui concernent TOUS LES COPROPRIETAIRES, sans exception, des résidences "Senioriales".

 

Défendre nos intérêts, agir par tous les moyens légaux pour y parvenir, diffuser l'information (Voir les statuts - onglet Organisation).

 

L'ADCS - Association de Défense des Copropriétaires des résidences " Senioriales"  (et Ex Senioriales depuis l'AG du 27 mars 2015) est animée et dirigée par:

  • Un Conseil d'Administration de cinq à sept membres avec un bureau :  Président, Vice président, Secrétaire, Trésorier (e).
  • Un correspondant dans chaque résidence où nous avons des adhérents pour faire le lien entre eux et l'ADCS.

 

L'association publie et diffuse, chaque mois, auprès de ses adhérents une "lettre d'information" électronique afin de les tenir informés de tout ce qui se passe.

Voir toutes les rubriques de ce site en commençant par: LA TROMPERIE.

 

Vous souhaitez nous contacter : utiliser l'onglet "contact".

Ci-dessous, de quoi s'agit-il ?

Réponse : ce que laisse le promoteur, les Senioriales. Exemple d'une résidence dite "en ville".  4 années après l'ouverture, une mise en demeure a été adressée à la direction générale pour dénoncer cette situation (et d'autres). Voir à l'onglet "Mises en demeure".

L'isolation des combles (maisons ou appartements) : Une "spécialité" des Senioriales !

Ici encore, on pourrait croire qu'il s'agit d'un accident, d'une exception ! Or, nous pouvons affirmer que cette isolation est bâclée, car les entreprises sont livrées à elles-mêmes, non contrôlées et les travaux non vérifiés ! Il n'y a pas de réception de ces travaux ! Sinon, qu'on nous produise les PV de réception que nous réclamons !

Après un bilan technique qui a prouvé une isolation non achevée et des ponts thermiques, des gaines techniques non protégées, etc. les copropriétaires (le conseil syndical s'il est opérationnel et capable de suivre ces dossiers) doivent demander (exiger) du syndic d'effectuer une déclaration à l'assureur "Dommages-Ouvrage". Voir à l'onglet, à gauche. Et c'est ainsi que nous avons compris que cette isolation, que personne ne vérifie car qui va dans les combles ?... est bien un problème sinon partout dans de nombreuses résidences.

Nous allons montrer d'autres exemples, similaires, mais pour la résidence de Grasse, le cas est exemplaire et des informations complémentaires vont être apportées ici.

Alors, vérifiez vos combles, prenez des photos et envoyez-les à l'ADCS.

Quand l'isolant n'est pas fixé, voici le résultat !
Et c'est par hasard, quand un copropriétaire regarde les combles qu'il s'aperçoit de cette situation. Dans ce cas, il faut avertir le syndic afin qu'il déclare ce dommage (et vice caché) à l'assureur Dommages-Ouvrage.
41 - 1 Combles VIillegly- 1.jpg
Image JPG 749.6 KB
Quand les combles sont vérifiés... par les copropriétaires :
Cela donne ce que l'on voit sur cette photo ! Isolant non fixé et câbles électriques positionnés n'importe comment ! Est-ce sérieux ? Il y a donc lieu de mettre en état l'isolation des combles et de vérifier les installations. Le syndic a l'obligation d'adresser une déclaration à l'assureur Dommages-ouvrage. Si il y a refus de prise en charge à ce titre, mettre en cause la responsabilité civile professionnelle du promoteur car c'est à lui qu'incombe au final le respect des normes... et de son cahier des charges (notice descriptive des travaux).
Isolation Combles VILLEREAL - 2.jpg
Image JPG 1.0 MB

Les Senioriales : une société qui TRICHE sur tout et en fait payer les conséquences par les copropriétaires :

 

Notices des travaux non respectées, entreprises peu professionnelles et peu de respect des règles de l'art, aménagements non réalisés ou bâclés, bas de gamme, règlements de copropriété établis pour permettre continuellement droit de regard et mainmise du promoteur, personnels salariés obligatoires, coûteux, souvent irrespectueux des règles, dont la présence est très discutable, etc. etc.

 

Bref, un FIASCO complet, un concept maintenant en déclin.

Photo jointe : exemple d'une isolation thermique bâclée. Un lieu inaccessible (Principe du "pas vu, pas pris" !) où la triche est facile !

De nombreux logements dans de nombreuses résidences dans ce cas. Voir onglet "Dommages - malfaçons".

Exemple d'une isolation thermique bâclée, sans vérification lors de la réception par le maître d'oeuvre ou le maître d'ouvrage !
Isolation des combles bâclée.jpg
Image JPG 100.7 KB
Pourquoi l'ADCS ?
L'ADCS a été créée à Grasse par des copropriétaires excédés par le comportement et le déni du promoteur à qui une lettre (voir page 1/2) avait été adressée, notamment pour régulariser l'état des espaces verts et aménager un terrain de pétanque, non réalisé pour faire des économies (coût estimé à l'époque 10 000 €). Si le portail, non conforme, a été remplacé après cinq années, le terrain de pétanque n'est toujours pas là ! Le président du conseil syndical désigné en 2011 s'était permis d'en construire un, sauvage, sans autorisation. Le TGI de Grasse a ordonné sa destruction par sa décision du 24.2.2015 (voir onglet procès). Mais le "nouveau" président du conseil syndical et le "nouveau" syndic, autant incompétent l'un que l'autre, ont décidé de ne rien faire ! La justice a maintenu une astreinte et en ce mois de novembre nous en sommes toujours là !
Lettre du 6.7.2010 au Pt Senioriales Pa
Image JPG 178.9 KB
En "bonne intelligence" ?
C'est ce que nous proposions au président des Senioriales qui a tout réfusé. Il n'a rien fait. Tout est resté en l'état : Pas de terrain de pétanque (conflit toujours en cours), pas de raccordement de l'ouverture des portes d'entrée des immeubles au vidéo-portier des appartements (comme prévu), espaces verts abandonnés et réseau d'arrosage qui fuit de partout ! Les Senioriales ont été assignés début 2015 (après expertise judiciaire) par plusieurs copropriétaires adhérents de l'ADCS ! Les autres ? 50% d'investisseurs qui se contentent de leurs loyers et ne savent rien de ce qui se passe... Ou des copropriétaires manipulés par un promoteur et un conseil syndical complice par incompétence et inaction d'un promoteur malhonnête (Toutes les preuves aux onglets ci-dessus, à gauche, y compris à Procès).
Lettre du 6.7.2010 au Pt Senioriales Pa
Image JPG 183.7 KB